2 079 vues

Le sort des jeunes migrants à Calais était en voie de solution vendredi, une bonne centaine d'entre eux ayant finalement accepté d'être acheminés dans des centres spécialisés éloignés de la Côte d'Opale, après avoir erré pendant près de 48 heures aux abords des décombres de la "Jungle" en cours de démolition.

Publicité

Contenus sponsorisés