Laurence, l'unique enfant de Juliette Gréco, a succombé à un cancer, après cinq longues années de lutte acharnée…
Juliette Gréco : Elle pleure sa fille adorée !

Cela fait quelque temps, trop longtemps, qu’on ne voit plus sa silhouette sombre et son teint clair. Que l’on n’entend plus sa voix si charnelle et si libre. C’est que Juliette vit dans son monde, dans les pins, dans sa demeure de Ramatuelle. À 93 ans, elle ne chante plus que dans sa tête, et semble s’être retirée de tout ce qui fut, longtemps, son univers : la scène, qu’elle a tant aimée, et qui le lui a toujours si bien rendu. « La scène est mon pays, là où je suis la plus vivante », avait-elle déclaré au JDD.

Mais il ne faut pas croire que cette résistante dans l’âme, résistante à tout, aux nazis, à la maladie, aux drames, a dit son dernier mot. Elle suit toujours l’actualité et crache avec autant de fureur sur tous ceux qui contraignent les libertés. Mais malgré sa rage de vivre et sa force, certaines épreuves l’ont atteinte plus que d’autres. Celles dont personne ne peut sortir indemne, et qui font mentir cette phrase que l’on nous ressort lorsque nous sommes confrontés à l’horreur : « Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ». Non, certaines fois, ce qui ne nous tue pas nous tue presque, et nous fragilise à...

Lire la suite sur Francedimanche.fr

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !