Le cycliste français Julian Alaphilippe a remporté lundi la troisième étape du Tour de France 2019 pour endosser le maillot jaune de leader du classement général. Numéro 1 mondial de sa..

Le cycliste français Julian Alaphilippe a remporté lundi la troisième étape du Tour de France 2019 pour endosser le maillot jaune de leader du classement général. Numéro 1 mondial de sa discipline, son potentiel paraît sans limite.

Gardons la tête froide. Si Julian Alaphilippe a remporté en solitaire la troisième étape du Tour de France 2019 entre Binche et Epernay lundi, pour s'offrir le premier maillot jaune de sa carrière, le récent vainqueur de Milan-San Remo sait mieux que quiconque qu'il n'a aucune chance de remporter le classement général final cette année. Numéro 1 mondial de sa discipline, le coureur de l'équipe Quickstep est avant tout un spécialiste des classiques d'un jour où son punch fait la différence.

Lire aussi :Une étape et le maillot jaune pour Julian Alaphilippe

S'il a porté jusqu'à Paris l'an passé le maillot blanc à pois rouge de meilleur grimpeur, Julian Alaphilippe ne s'est pas préparé pour passer la haute montagne avec les principaux favoris de l'épreuve. Son équipe non plus n'a pas prévu de défendre le maillot jaune dans les Pyrénées et les Alpes. La «meute de loups» des Quickstep n'apprécie guère les forts pourcentages...

Lire aussi : Julian Alaphilippe, l’indomptable

Julian Alaphilippe est encore un coureur jeune

Bien sûr, le champion va se transcender sur les routes du Tour, acclamé par un public nombreux au bord des routes. Son règne en jaune pourrait s'achever prématurément à La Planche des Belles...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage