Quatre décennies après sa mort, l'acteur mythique fait l'objet d'un portrait critique, dans « John Wayne, l'Amérique à tout prix », diffusé sur Arte.
John Wayne, patriote américain jusqu’à l’outrancegetty

ARTE - DIMANCHE 8 DÉCEMBRE À 22 H 35 - DOCUMENTAIRE

Sorti en 1949, She Wore a Yellow Ribbon (« elle portait un ruban jaune ») est le deuxième volet du triptyque cinématographique réalisé par John Ford sur la cavalerie des Etats-Unis, entre Le Massacre de Fort Apache (1948) et Rio Grande (1950). Un titre américain beaucoup moins belliciste que sa version française, La Charge héroïque, emmenée par le courageux capitaine Nathan Brittles et interprété par John Wayne. « Tout en célébrant la camaraderie militaire, le sens du devoir et la réconciliation Nord-Sud », écrivait Jacques Siclier dans Le Monde, en 2006, le film « esquissait, déjà, une réflexion sur le problème indien. »

Une exemplarité qui a peut-être incité Arte à choisir ce « joyau du western proustien » (selon Les Inrockuptibles) pour débuter la soirée consacrée à l’acteur américain le plus populaire de son époque, mort il y a quatre décennies.

Le documentaire qui suit est beaucoup moins flatteur. « C’est l’histoire d’une star devenue l’incarnation absolue de son pays (…) et qui va basculer dans une obsession patriotique », annonce la...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !