Déjà projetée vers Paris 2024, l'équipe de France de natation compte sur Florent Manaudou, dimanche en finale du 50 m nage libre, pour ne pas rentrer du Japon sans médaille.
JO Tokyo 2021 : à trois ans des Jeux de Paris, la natation française nage à vueAFP

Ses épaules sont larges, mais le seront-elles assez pour épargner à la natation française un zéro pointé dans ces Jeux olympiques de Tokyo ? Deuxième temps des demi-finales, Florent Manaudou plongera au départ du 50 m nage libre dimanche 1er août à 3 h 30 (heure de Paris) avec un objectif raisonnable de podium malgré la présence encombrante de l’Américain Caeleb Dressel.

A son retour dans les bassins, en mars 2019, après un détour de trois ans par son amour de jeunesse, le handball, le colosse (1,99 m, 105 kg, 2,10 m d’envergure de bras) refusait d’être perçu comme le « sauveur de l’équipe de France ».

Raté. Les résultats ne laissent pas le choix au champion olympique 2012. Ce n’est pas une surprise, mais la natation française est à marée basse. L’époque n’est plus à compter les médailles ou les titres comme à Pékin en 2008 ou Londres quatre ans plus tard, mais plutôt les finales comme lors des Jeux d’Atlanta. En Géorgie, la France était revenue bredouille pour la dernière fois. C’était avant les grands travaux de reconstruction lancés par le directeur technique national de l’époque (DTN), Claude...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !