Alors que débutent les Jeux olympiques ce vendredi, ces départements n'ont jamais vu naître sur leur sol un médaillé pour la délégation tricolore. Une foultitude de facteurs explique cette traversée du désert. Un peu de scoumoune aussi.
JO de Tokyo : pourquoi sept départements français, du Gers aux Deux-Sèvres, n'ont jamais décroché la moindre médaille olympique ?

A chaque fin de Jeux olympiques, impossible de rater les touchantes images du médaillé de retour sur sa terre natale. Entraîné dans un tourbillon de bises et d’accolades – dans un monde sans Covid-19 jusque-là - l’athlète du cru est fêté en héros local. En portant haut les couleurs du drapeau, il est celui qui met en lumière sa ville natale, son territoire, son département.

Généralement, la presse locale narre avec emphase l’histoire de ces ambassadeurs olympiques revenus au bercail. Mais à la veille des JO de Tokyo, du 23 juillet au 8 août, sept départements français n’ont jamais connu cet honneur. D’après le vaste recensement effectué par franceinfo depuis 1896, aucun sportif né en Corrèze, dans le Gers, en Haute-Loire, dans les Deux-Sèvres, en Haute-Corse, en Corse-du-Sud ou à Mayotte n’a remporté l’une des 1 700 médailles françaises (distribuées à chaque lauréat, sports individuels et collectifs confondus). Retour sur une étrangeté statistique... qui peut en partie s'expliquer.

Médaille obtenue et médaille ressentie

"Je suis désolée, vous faites erreur, nous organisons justement cet été une grande exposition sur nos...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !