TÉMOIGNAGE - Alors qu'un être humain émet des flatulences en moyenne 14 fois par jour, Dora Moutot est un cas extrême. Elle se décrit elle-même comme "une machine à gaz". Atteinte de la maladie de SIBO depuis dix ans, sa vie est devenue un enfer. Pour éveiller les consciences sur ce mal, elle a écrit un livre, "À fleur de pet" (éditions Guy Trédaniel), dans lequel elle décrit avec humour et beaucoup de connaissances sa situation. Nous avons pu l'interviewer.

Lorsqu'elle a décidé d'aborder le problème, Dora Moutot n'y est pas allée par quatre chemins. Atteinte de la maladie de SIBO (small intestinal bacterial overgrowth), ou maladie des hyperballonnés, cette journaliste a entrepris de raconter avec beaucoup d'humour et de connaissances acquises au fil de son parcours médical compliqué son quotidien empoisonné depuis dix ans par des vents intempestifs et des ballonnements dans un livre intitulé "À fleur de pet" (éditions Guy Trédaniel).

Grâce à cet ouvrage, elle espère faire découvrir au plus grand nombre cette maladie intestinale handicapante - encore très méconnue en France - et permettre aux malades, qui pourraient être plus nombreux qu'on ne le pense, de s'approprier leur SIBO. Une urgence de transmission qu'elle présente ainsi dans l'introduction : "Ce livre n’est pas un pet discret. C’est tout le contraire. Ce livre est un pet que je ne pouvais plus retenir, un pet qui vient du fin fond de mes entrailles, un pet qui a déjà fait le (...)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface