À Martigues, près de Marseille, les pompiers luttent toujours contre les flammes qui ravagent les alentours depuis la nuit. L'incendie était en voie d'être maîtrisé mercredi mais plusieurs reprises de feu ont été signalées dans l'après-midi. Et les vacanciers sont toujours évacués. Reportage dans un gymnase qui en a recueilli plusieurs centaines. 
"Je préférerais rentrer et à la rigueur revenir au printemps ou à l’automne" : les vacanciers traumatisés par les incendies dans les Bouches-du-Rhône

Ce sont 350 vacanciers chassés des campings alentours par le feu qui étaient toujours réfugiés mercredi 5 août dans un gymnase de Martigues, près de Marseille dans les Bouches-du-Rhône. L’organisation des secours sur place est plutôt bien rodée : des lits de camps, des duvets, des draps ont été apportés. On voit aussi des restes de pizza, du pain, des biscuits, des grands thermos de café. Et des agents de la mairie, présents sur place, organisent des jeux pour occuper les enfants.

Suivez notre direct pour connaître la situation à Martigues

Toutefois le temps commence à sembler long aux sinistrés. "Je suis soulagée parce que le camping où je suis n’a pas brûlé, témoigne une maman venue de Haute-Savoie avec son petit garçon. Par contre, on aimerait bien sortir parce qu’il fait très chaud, puis récupérer nos affaires.

On entend encore les Canadair, on sait qu’il y a des reprises de feu.

Une Savoyarde en vacances dans la région

à franceinfo

"Je ne suis pas très rassurée, poursuit-elle. Je préférerais rentrer et puis à la rigueur revenir dans la région mais peut-être plus au printemps ou à l’automne mais pas au mois d’août parce qu’on...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !