Les soignants sont en première ligne, face à cette épidémie de coronavirus. Depuis un mois et le début du confinement, ils doivent gérer le travail d'un côté, la vie personnelle de l'autre, avec l'omniprésence de la maladie.
"Je ne veux rien ramener à la maison" : entre l'hôpital et la maison, ces soignants tentent de protéger leurs proches du virus

La blouse blanche leur colle à la peau, à ces deux infirmières. Ghislaine vit dans la Loire, Sarah*, dans l’Hérault. Alors difficile, surtout en cette période de confinement, de mettre de la distance entre l’hôpital et la maison. Sarah a donc mis en place un petit rituel. "Je me douche avant de partir du travail", explique-t-elle. "C'est symbolique, comme pour laisser sur place déjà quelque chose, avant de mettre ma tenue civile et rentrer chez moi, parce que je savais qu'après je n'allais pas pouvoir me dire 'tiens je vais me faire un petit ciné' pour décompresser."

Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct.

Pas de cinéma, pas de cours de danse, comme Sarah en a l’habitude. Simplement la maison, avec ce virus toujours en tête. "On se documente, sur ce qu'est ce virus, comment il évolue, quel traitement possible, pour comprendre", affirme-t-elle. "Même si on ne veut pas y penser, même si on essaye de se changer les idées, en regardant des vidéos d'humoristes pour continuer à rire ou en faisant un apéro en ligne avec les collègues, le virus est toujours au-dessus de nos têtes."

"Je n'arrive pas à sortir de ça"

Chez...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !