La circulation interfile pour les deux-roues motorisés sera à nouveau interdite à partir de dimanche 31 janvier au soir pour cause de bilan décevant de l'expérimentation. 
"Je ne vais pas arrêter comme ça du jour au lendemain !" : l'interdiction pour les motards de circuler entre les files de voitures passe mal

Sur le périphérique parisien, l'interfile est pratiquée depuis des dizaines d'années et certains motards arrivent même à se doubler entre les files. "Moi, je suis un motard prudent. J’ai souvent peur en fait quand il y en a qui arrivent derrière moi", admet l’un deux même s’il avoue qu’il va continuer à faire de l’interfile. Car le but à moto ou à scooter, c'est bien de pouvoir éviter les bouchons.

À Paris, il y a 150 000 personnes à deux-roues tous les jours et la grande majorité n'est pas prête à changer de comportements. "Je vous le dis clairement, je ne vais pas arrêter comme ça du jour au lendemain de passer interfile, poursuit le motard. C’est ce qui fait que je prends le deux-roues !" Et la perspective de payer une amende n’est pas si décisive. "On verra. Si j’en paye une peut-être que j’arrêterai après", poursuit-il.

Inscrire l’interfile dans le Code de la route ?

Après cinq ans d'expérimentation dans onze départements, le bilan est "décevant", explique la Sécurité Routière qui constate une hausse de 12% des accidents en moyenne. Mais en Île-de-France, selon les chiffres communiqués, la hausse des accidents est très...

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !