Un pied en France, l'autre en Italie, l'actrice et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi a reçu un prix pour sa carrière au 12e Festival de Rome à Paris.
"Je n’ai jamais ressenti que le cinéma italien était mort" : l’actrice et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi honorée au 12e Festival de Rome à Paris

Des deux côtés des Alpes, l’actrice et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi a été honorée au 12e Festival de Rome à Paris, pour sa carrière qui reflète les liens entre le cinéma français et italien. Passant de l’un à l’autre, la comédienne parle de cette relation particulière, de la situation du cinéma italien actuel et confie être en période d’écriture.

Vous incarnez le lien entre le cinéma français et italien, en menant deux carrières parallèles qui souvent se croisent, comment recevez-vous l’hommage de ce soir ? Cela me fait très plaisir, mais je me sens toujours un peu mal à l’aise avec les récompenses. En même temps, je suis très touchée par la reconnaissance, donc je suis un peu entre deux eaux. Mais j'ai beaucoup de gratitude, ce prix est très flatteur.

Le cinéma italien semble renaissant depuis environ cinq ans. Il y avait une forte présence à Cannes en 2018 et cette année avec le très beau Traitre de Bellocchio. L’acteur Marcello Ponte, avec lequel vous avez joué, y a reçu le Prix d’interprétation pour Dog Man, Roma sur Netflix… Comment ressentez-vous cela ? Je n’ai jamais ressenti que le cinéma italien était mort....

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !