Depuis le début de la semaine, les avocats du barreau de Seine-Saint-Denis multiplient les actions contre la réforme des retraites. 
"Je conseille de demander le renvoi" : au tribunal de Bobigny, la grève des avocats perturbe les audiences

La grève des avocats contre la réforme des retraites commence à avoir des conséquences sur les audiences. Au tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis, le deuxième tribunal de France en volume d'affaires, les 460 avocats inscrits au barreau multiplient depuis le début de la semaine les actions. Selon les grévistes, la réforme des retraites qui menace leur régime autonome condamnerait plus de la moitié des cabinets à fermer. En attendant, la justice dans ce tribunal tourne au ralenti.

Les demandes de renvoi se multiplient

"C'est mieux avec un avocat, je te conseille de demander le renvoi", dit jeudi 16 janvier un avocat gréviste à un jeune homme qui s'apprête à aller voir un juge. "Tout cela est très inconfortable pour nous et nos clients, poursuit-il. Il n'est pas dans l'intérêtdes justiciables de se faire juger aujourd'hui sans avocat." Habituellement, la permanence des avocats tourne bien à Bobigny et les justiciables trouvent vite un défenseur mais depuis la semaine dernière "il y a beaucoup de dossiers qui sont bafoués", déplore Souad qui attend désespérément un avocat.

Nabil est convoqué chez le juge des libertés et il craint de partir en prison...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !