L'ancien ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini comparaît ce samedi 23 octobre devant le tribunal de Palerme, en Sicile, dans l'affaire du navire de secours espagnol « Open Arms » empêché d'accoster sur l'île de Lampedusa en août 2019. Une sale affaire pour le patron de la Ligue dont le leadership est remis en question au sein de son parti, qui lui reproche la débâcle électorale des récentes municipales.
Italie : Matteo Salvini jugé pour avoir bloqué des migrants en mer

Depuis quelque temps, la vie n’est plus un long fleuve tranquille pour Matteo Salvini. Au parti, rien ne va plus pour le chef désormais déplumé de la Ligue dont le leadership est remis en question après la débâcle des municipales partielles mi-octobre. Après avoir raflé 34 % de l’électorat aux élections européennes de 2019, le parti a perdu les trois quarts de ses voix dans le Nord. Son entourage reproche aussi à l'ancien ministre de l'Intérieur de ne pas savoir défendre les intérêts du parti, notamment au chapitre des migrants au sein du gouvernement où la Ligue siège aux côtés des démocrates et du Mouvement 5 étoiles (M5S). Cet été pourtant, le tribun s’est fâché à plusieurs reprises allant même jusqu’à laisser entendre que son parti pourrait jeter l’éponge et quitter le gouvernement, en brandissant les listes sur les débarquements : 45 500 migrants ont abordé en Italie durant les neuf premiers mois de l’année en cours, soit quasiment le double qu’en 2020.À LIRE AUSSI : Italie : Draghi blanchit Salvini, et les médias s’enthousiasmentAu niveau des sondages, là encore tout va mal pour Matteo Salvini dont le parti perd chaque jour des sympathisants, l’électorat ayant du mal à...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !