S'ils sont une poignée de récalcitrants, leur refus de se faire vacciner pourrait affecter leur saison.
Irving, Beal et ces non-vaccinés qui donnent des maux de tête à la NBA

Choix personnel, argument religieux, théories du complot... Si 90 % des joueurs NBA sont vaccinés, les 10 % restants, parmi lesquels Kyrie Irving et Bradley Beal, refusent de l'être et cela pourrait affecter leur saison, au grand dam de la NBA qui sent la tension monter.

Lundi, c'était "media day" pour plusieurs clubs, à trois semaines du début du championnat. Et le sujet de la non-vaccination était sur toutes les lèvres. A Brooklyn, Irving n'était pas présent au Barclays Center pour répondre aux journalistes, contrairement aux autres stars des Nets, Kevin Durant et James Harden. Et pour cause : il n'en avait pas le droit. Car le mois dernier, le maire de New York, Bill de Blasio, a émis un décret imposant aux sportifs professionnels de prouver qu'ils avaient reçu au moins une dose du vaccin pour pouvoir jouer dans les enceintes de leur club.

Irving, qui a néanmoins répondu à des questions en visio-conférence, a refusé de dire s'il était vacciné ou pas. Mais la raison de son absence n'a fait aucun doute. "J'aimerais que ces choses restent dans la sphère privée. Je suis avant tout un être humain. Je ne suis pas présent aujourd'hui, mais cela ne veut pas...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >