Ils accusent le navire de "non respect du code maritime international". Ce n'est que le dernier d'une série d'incidents dans le détroit.

La tension risque de monter encore d'un cran dans le détroit d'Ormuz. Les Gardiens de la Révolution iraniens ont annoncé, vendredi 19 juillet, avoir "confisqué" un pétrolier britannique, le Stena Impero, qu'ils accusent de "non respect du code maritime international". Les incidents se multiplient dans cette zone depuis plusieurs semaines, sur fond de tensions entre Téhéran et Washington.

Le bâtiment navire a été arraisonné par la force navale des Gardiens de la Révolution, "amené jusqu'à la côte après sa saisie et remis à l'Autorité afin [que puissent commencer] la procédure légale et l'enquête", poursuit le communiqué publié sur leur site internet.

L'annonce de la saisie du Stena Impero survient quelques heures après que la Cour suprême de Gibraltar a décidé de prolonger pour 30 jours l'immobilisation du pétrolier iranien Grace 1. Ce dernier avait été arraisonné le 4 juillet par les autorités de Gibraltar, qui le soupçonnaient de livrer du brut à la Syrie en violation des sanctions de l'Union européennes contre Damas.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France