CHAOS - Un policier et au moins un civil ont été tués depuis vendredi lors de manifestations dans plusieurs villes d'Iran contre la hausse du prix de l'essence.
Iran : deux morts et des dizaines d'arrestations lors de violentes manifestations contre la hausse du prix de l'essence

La situation est explosive en Iran depuis l'annonce de la hausse du prix du carburant le 15 novembre. Une mesure d'austérité soutenue par l'ayatollah Khamenei qui, selon le président Hassan Rohani, doit permettre de redistribuer cet argent aux Iraniens mais qui provoque l'ire d'une frange de la population et a donné lieu ce week-end à des émeutes. 

L’agence officielle Isna avait annoncé ce samedi, sans en préciser la cause, la mort d’un civil à Sirjan dans le sud, où des manifestants ont tenté de mettre le feu à des dépôts d’essence. Plusieurs personnes ont aussi été blessées, selon la même source. Quarante personnes ont par ailleurs été arrêtées à Yazd, toujours selon Isna, qui n’a pas précisé la date de ces arrestations. 

Un lieutenant de police est mort dans la nuit de samedi à dimanche des suites de ses blessures après avoir été la cible de tirs lors de heurts avec des "émeutiers" armés en marge d’un rassemblement (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !