CONSEILS - En Isère ce week-end, un couple de septuagénaires, privé d'électricité à cause du dernier épisode neigeux, a été retrouvé mort à son domicile, intoxiqué au monoxyde de carbone émanant d'un groupe électrogène. De tels drames se multipliant lorsqu'il fait froid, on fait le point sur les bons gestes à adopter pour s'en prémunir.
Intoxication au monoxyde de carbone : les gestes à adopter pour éviter l'accident

Avec l’arrivée des premiers grands froids, il est temps de commencer à chauffer sa maison. Mais quand certains appareils sont mal entretenus, la situation peut devenir dangereuse. Vendredi, la Direction générale de la Santé a, comme les autorités le font régulièrement lorsqu'il fait froid, mis en garde contre les intoxications au monoxyde de carbone. 

Car si ce gaz toxique ne se sent pas, ne se voit pas et peut faire des ravages, "des gestes simples" permettent de réduire les risques. D’où vient-il ? Comme le rappelle l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), le monoxyde de carbone est produit par les appareils de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion. Parmi eux : la cuisinière, le chauffage d’appoint (qui n'est pas électrique), la chaudière, le poêle, la cheminée, le barbecue ou les braseros utilisés en intérieur ainsi qu’un groupe électrogène ou un moteur de voiture. "Avant l'hiver, faites (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !