Les associations craignent que cette interdiction ne soit mise en place dans d'autres villes que Calais.
Interdiction des distributions alimentaires aux migrants de Calais : les associations saisissent la justice

Les défenseurs des migrants ont saisi, mercredi 16 septembre, le tribunal administratif de Lille pour demander la suspension d'un arrêté préfectoral interdisant à certaines associations les distributions alimentaires dans le centre de Calais, dénonçant une atteinte aux "libertés fondamentales". Dans un arrêté du 10 septembre, la préfecture du Pas-de-Calais a interdit, jusqu'à la fin du mois, "toute distribution gratuite de boissons et denrées alimentaires" effectuée par une association non-mandatée par l'Etat dans une vingtaine de rues, quais et places du centre de cette ville emblématique de la crise migratoire de 2015. Les autorités invoquaient, dans ce texte, les risques sanitaires dans le contexte du Covid-19 et de salubrité publique.

Cet arrêté porte des "atteintes graves et manifestement illégales (...) à plusieurs libertés fondamentales", estiment douze ONG et associations, dont le Secours Catholique ou encore la Fédération des acteurs de la solidarité, qui en demandent la "suspension immédiate" dans un recours. Un juge des référés doit examiner leur requête vendredi.

Une interdiction qui pourrait faire tâche d'huile

Le texte préfectoral est...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !