Les soldats du feu ont circonscrit en 24 heures la série d'incendies qui a débuté mardi dans les Bouches-du Rhône. Mais leur mission est loin d'être terminée. Le capitaine Bernard Schifano nous explique pourquoi. 
Incendie à Martigues : "Il faut compter entre quatre et dix jours, en fonction de la météo, pour noyer un feu", explique un pompier

"Le feu est contenu." L'incendie qui frappe la région de Martigues (Bouches-du-Rhône) devrait être "fixé rapidement", ont indiqué les pompiers mercredi 5 août. La veille, aux alentours de 17 heures, plusieurs incendies se sont déclarés sur l'ensemble du département, dont trois sur le secteur de Martigues. "Le plus important a dévasté 1 025 hectares de broussailles et de pins sur les communes de Martigues et de Sausset-les-Pins", a précisé le capitaine Stéphane Guyot, porte-parole des pompiers des Bouches-du-Rhône, sur franceinfo.

Environ 2 700 personnes, dont de nombreux touristes français et étrangers, ont dû être évacuées dans la nuit de mardi à mercredi pour échapper aux flammes dévorant la Côte Bleue, une zone au bord de la Méditerranée recouverte de pins et de massifs forestiers. Mais les quelque 1 800 pompiers déployés sont encore à pied d'œuvre dans la garrigue, de nouveaux départs de feu ayant eu lieu mercredi soir. Car même si la fumée ne se dégage plus, la mission des soldats du feu est loin d'être terminée et tout risque de catastrophe n'est pas écarté. Le capitaine Bernard Schifano, président de l'Union des Pompiers 13, nous...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !