Aux Français, Emmanuel Macron a promis que les impôts n'augmenteraient pas. Aux 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, le même s'est engagé à reprendre 146 de leurs 149 propositions. Parmi elles, plusieurs alourdissent les prélèvements. Résultat ​: la majorité se divise entre impératifs budgétaires et écologiques
Impôts ou climat​: les contradictions de Macron

Les faits :

Ce lundi débute dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi de finances 2021. En commission des finances la semaine dernière, plusieurs amendements tirés des travaux de la Convention citoyenne pour le climat et défendus par des députés LREM ont été rejetés.

Un météorologue placerait ce lundi l’Assemblée nationale en vigilance rouge pour vents violents. Le début de l’examen du projet de loi de finances 2021 dans l’hémicycle promet quelques coups de tabac à la majorité. « Les débats qui étaient bon teint, deviennent de plus en plus tendus », témoigne le président (Les Républicains) de la commission des finances, Eric Woerth. « Ça va tanguer. Et c’est très bien comme cela. Il faut arrêter d’avoir peur des débats au Parlement », assure Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur général du budget.

Car la majorité est prise entre deux engagements, qui, bien que contradictoires, ont été formulés par Emmanuel Macron : ne pas augmenter les impôts et reprendre 146 des 149 propositions formulées par la Convention citoyenne pour le climat. Fichu « en même temps ».

...

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !