Les prix de l'immobilier dans la capitale française stagnent ou baissent légèrement. Ils diffèrent beaucoup d'un quartier à l'autre, parfois dans le même arrondissement.
Immobilier à Paris : les prix sont très contrastés d’un arrondissement ou d’un quartier à l’autre

La carte immobilière de Paris est assez variée. Certains quartiers affichent plus d’offres, notamment ceux du centre historique de la capitale, soit les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements. Selon Alexis Mathieu de l’agence Laforêt, « l’offre de biens à vendre a doublé par rapport à la même période l’an passé », a-t-il confié au Figaro le 24 septembre. Le quotidien a analysé les tendances immobilières par quartier. Mais les prix restent élevés dans ce secteur, car l’offre, si elle augmente, reste limitée. Les étrangers font leur retour, notamment les Américains et les Européens. Certains quartiers retrouvent aussi de l’attrait, par exemple autour de la nouvelle Samaritaine, rouverte au printemps 2021. Cette partie du 2e arrondissement attire autant que la rue Montorgueil, précise encore le quotidien. Le Sentier garde aussi son attrait. 

Les prix dépassent les 13.000 euros le mètre carré dans les 3e et 4e arrondissements de Paris, certains atteignant même 15.000 euros en raison de leur ensoleillement. Sans oublier les biens avec balcons ou terrasses qui se vendent encore plus cher, comme cet appartement de 150 mètres carrés avec rooftop de plus de 50 mètres carrés, rue Saint-Martin, qui s’est négocié 1,71 million d’euros. Du côté du Marais, les prix varient énormément. Un appartement sombre en étage bas, dans une copropriété modeste, coûtera 12.000 euros le mètre carré, tandis qu’un autre donnant place des...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >