TEMOIGNAGE - Ilies, 18 ans, résidant à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), affirme avoir été tabassé par la police tandis qu'il se rendait chez un ami le 13 juillet. Ce que les forces de l'ordre contestent.
Ilies, 18 ans, dénonce une bavure policière, les forces de l'ordre démentent

C'est la fameuse impasse du "parole contre parole". Ce qui ne se conteste pas : Ilies, 18 ans, résidant à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), a le bras dans le plâtre. Il montre même à TF1 la radio de la fracture de son avant-bras, qui lui coûtera son job d'été dans la manutention. "L'examen a révélé les lésions suivantes : plaie de 3 cm de l'arcade sourcilière gauche, (...) déformation de l'avant-bras gauche, avec plaie infracentimétrique...", lit-il, parmi d'autres éléments qu'il a fait constater à l'hôpital, lui ayant valu 45 jours d'ITT (Incapacité temporaire de travail). Ses blessures, affirme-t-il, ont été causées par un policier. "Il me frappait avec... Une haine... Une haine." "Il me frappait avec... Une haine... Une haine. Je n'ai pas compris pourquoi. Ce policier, je n'ai jamais eu affaire à lui. Je ne l'ai jamais vu de ma vie", insiste l'adolescent, qui répète aussi sa seule intention : "Que justice soit (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !