La présidente de la région appelle de ses voeux la création d'un service garanti dans les transports en cas de grève, pour que l'épisode de décembre 2019 ne se reproduise plus
Ile-de-France: Valérie Pécresse veut accélérer la mise en concurrence des transports

La présidente de la région Île-de-France et de l’autorité organisatrice des transports Île-de-France Mobilités Valérie Pécresse veut mettre un sérieux coup de turbo dans l’ouverture à la concurrence des différents réseaux franciliens, RER et métro en tête. Dans un entretien donné au journal Le Parisien, Valérie Pécresse estime que la « loi LOM a repoussé à 2039 l’ouverture à la concurrence des lignes de la RATP et à 2033 les lignes de RER. C’est trop tardif ».

Alors que, légalement, les différentes lignes de Transilien pourront être mises en concurrence en 2023, elle souhaite que pour les lignes de bus RATP, cela puisse se faire dès la fin de l’année 2024. « Pour les métros et RER, je souhaite avancer le processus de dix ans. L’objectif, c’est que tout le réseau puisse être ouvert à la concurrence à l’horizon 2030 », précise-t-elle. Elle ajoute : « les lignes pourraient toujours être exploitées par la SNCF ou la RATP, mais elles seraient forcées d’améliorer leur offre pour être compétitives face à d’autres opérateurs, publics ou privés ».

Baisser les coûts. Une façon pour la présidente de la région de...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !