Grâce à l'opération #MonMaire lancée par franceinfo, vous nous avez signalé l'action de Jean-Luc Longour, maire depuis 2008 du Cannet-des-Maures, dans le Var. Cet élu s'est battu durant plusieurs années pour faire fermer le Balançan, un centre d'enfouissement d'ordures qui a empoisonné la vie des habitants. 
"Il y avait des odeurs de cadavre" : au Cannet-des-Maures, le combat du maire pour obtenir la fermeture d'une décharge à ciel ouvert

"C'est un gars profondément humaniste." Nathalie Simpere, 59 ans, ne tarit pas d'éloges sur le maire de sa commune, Jean-Luc Longour, qui préside aux destinées du Cannet-des-Maures, une bourgade de 4 000 habitants en plein centre du Var. "Notre maire s'est battu contre l'Etat pour que soit fermée la décharge à ciel ouvert 'Le Balaçan' et il a réussi", nous avait d'abord écrit cette formatrice auprès des travailleurs sociaux, via l'opération #MonMaire lancée par franceinfo. Grâce à lui, les odeurs nauséabondes ont disparu et notre quartier est redevenu habitable".

#MonMaire. Municipales : racontez-nous dans notre formulaire ce que votre maire a changé dans votre quotidien

Le 7 août 2018, une page s'est effectivement tournée dans le Var. Le centre d'enfouissement du Balançan, surnommé par nombre d'habitants "la verrue" et géré par le puissant groupe Pizzorno, a fermé ses portes sur décision de justice. Pendant quarante-quatre ans, la décharge a stocké les ordures ménagères des familles de 93 communes, soit 600 000 tonnes par an. "On y trouve des déchets pas ou mal triés par l'ensemble des communes qui ont déversé leurs saloperies là-bas",...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !