Les salles de sport attendent les nouvelles annonces du Premier ministre, jeudi, avec une certaine impatience. Dans les quartiers populaires de Marseille, on espère aussi des directives plus souples.  
"Il vaut mieux les voir là que dans les halls" : à Marseille, les associations sportives de quartier attendent l'assouplissement des règles

Alors que les tournois de foot sauvages se multiplient un peu partout dans les cités françaises, notamment à Marseille, les associations de quartier attendent du gouvernement des directives pour reprendre leur travail de terrain avec, déjà, de fortes demandes pour cet été. Le sport est souvent leur porte d’entrée pour renouer le dialogue avec les jeunes. 

Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

À Marseille, cela fait déjà quelques semaines que des tournois de foot ont lieu, surtout le soir, au pied des immeubles, souvent même au seul éclairage de la lune, décrivent les habitants. La journée, sous le cagnard, ce sont de plus petits groupes qui jouent dès qu’un bout de terrain se présente. Impossible de résister : "C’est obligé sinon on s’ennuie. Et puis on retrouve les copains. La compétition nous a manqué aussi", nous expliquent-ils. Et quand on leur fait remarquer les gestes barrières à respecter, la réponse fuse : "On fait attention, on a confiance en nous, on reste entre nous", déclare Jimmy, en train de jouer au basket, sur l’un des terrains en dur du quartier de la Pomme.

Parfois, comme au citystade Félix...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !