Habitués à la vente direct au domaine, des vignerons d'Indre-et-Loire ont décidé d'opter pour le drive. Une manière de s'adapter à la crise sanitaire et d'essayer de faire face à ses conséquences économiques.
"Il n’y a pas de raisons que les agriculteurs le fassent et pas les vignerons" : à Chinon, le vin aussi a son drive pendant le confinement

Frappés de plein fouet par la crise sanitaire du coronavirus, les vignerons ont vu leurs revenus chuter depuis le début du confinement. À Chinon, en Touraine, dans la très touristique vallée de la Loire, les viticulteurs se mettent au drive, pour limiter la casse et payer leurs salariés en activité.

C’est sur un parking en bordure de Chinon, au pied des vignes, que Bertrand et Vincent Couly, vignerons de père en fils, ont installé ce qu’ils appellent leur "drive vin". "On leur prépare les commandes, ils arrivent, ils nous préviennent par téléphone, on les livre dans leur coffre, et ils payent par carte bancaire, donc il n’y a pas de contacts directs", explique Bertrand Couly. "Ça nous est venu, parce que tout le monde fait des drive partout, il n’y a pas de raisons que les agriculteurs et les maraîchers le fassent et pas les vignerons", poursuit son fils Vincent.

D’habitude nos clients se fournissent chez les producteurs donc pourquoi les laisser aller dans les supermarchés ?

Vincent Couly, vigneron

à franceinfo

Des revenus dérisoires, mais qui permettent de payer les salaires des ouvriers agricoles a l’œuvre dans les vignes. Depuis l’annonce du...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !