"Nous faisons grève pour dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs et de nous montrer des preuves !"

Des milliers de jeunes ont commencé à se mobiliser ce vendredi matin dans plusieurs pays d'Océanie et d'Asie pour sensibiliser les responsables politiques aux dérèglements climatiques, répondant à l'appel lancé par la Suédoise Greta Thunberg et des associations écologistes.

Publicité

"Le temps est en train de fondre", et "Agir maintenant ou nager", pouvait-on lire notamment sur certaines pancartes dans le premier défilé à Wellington, la capitale néo-zélandaise, où des centaines de lycéens et étudiants ont initié le mouvement.

Publicité

(Marty MELVILLE / AFP)

Il a cependant été rapidement terni par les fusillades meurtrières dans deux mosquées à Christchurch, dans le sud de l'archipel océanien. La police locale a demandé aux parents d'élèves de ne pas aller les chercher en centre-ville pendant le quadrillage du quartier dans la foulée de ces attaques.

Cette journée de sensibilisation était prévue "dans 1.769 endroits et 112 pays", a tweeté Greta Thunberg jeudi soir. La liste affichée sur le site internet de son mouvement, FridaysforFuture, avait ensuite dépassé 2.000 lieux, avec l'Italie, la France et l'Allemagne en tête de peloton.

Tomorrow we school strike...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :