NON CONFINEMENT - Se refusant à arrêter le pays pour endiguer la pandémie de Covid-19, la Biélorussie figure l'exception qui confirme la règle en Europe.
"Ici, il n'y a pas de virus" : face au Covid-19, la Biélorussie, (presque) comme si de rien n'était

Nous sommes en mars 2020. Toute l'Europe est confinée. Toute ? Non ! Un irréductible pays, la Biélorussie, résiste encore et toujours, non pas à l'envahisseur, le désormais fameux Covid-19, qui y a justement les coudées plus franches qu'ailleurs, mais au confinement généralisé mis en place non seulement à échelle européenne, mais aussi mondiale, puisque plus de 3,3 milliards d'individus, soit plus de 40% de la population de la planète, sont aujourd'hui concernés par ces mesures restrictives interdisant déplacements et rassemblements.  Ainsi, ces images d'un autre temps, d'axes routiers noirs de monde, de commerces non essentiels ouverts, de foules massives sur les trottoirs des grandes villes, ou encore d'un championnat de football qui continue, avec du public. Il s'agit d'un des trois derniers dans le monde, avec celui de Myanmar (ex-Birmanie), du Nicaragua et du Burundi. Vendredi 27 mars, lors du match entre le Rukh Brest et l'Energetik-BGU Minsk, les joueurs ont dû pousser le culot, ou l'ironie (c'est selon) (...)

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !