Huit personnes ont été tuées par des hommes armés à moto dimanche dans la zone de Kouré au Niger. Une zone où "les groupes armés terroristes" sont très présents explique le général Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef de la Revue Défense Nationale. 
Huit personnes tuées au Niger : "La violence de l'attaque oriente vraisemblablement vers une action terroriste", pour le général Jérôme Pellistrandi

"La violence de l'attaque oriente vraisemblablement vers une action terroriste", affirme dimanche 9 août au soir sur franceinfo le général Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef de la Revue Défense Nationale, alors que huit personnes ont été tuées dimanche par des hommes armés, dans la zone de Kouré, au sud-est de Niamey, au Niger. Le gouverneur local évoque six Français tués parmi les victimes, ce que les autorités françaises cherchent à confirmer dimanche soir.

franceinfo : Que savez-vous sur l'attaque ?

Jérôme Pellistrandi : On connaît la violence de l'attaque, qui oriente vraisemblablement vers une action terroriste. Il s'agit de la zone de Kouré, à une soixantaine de kilomètres au sud de Niamey, la capitale. C'est le parc national du W du Niger, une zone réputée pour sa faune, notamment ses girafes. C'était un lieu d'excursion, classé en zone orange par le quai d'Orsay, sachant que l'essentiel du territoire du Niger est considéré en zone rouge. C'est une zone à risques potentiels. On peut distinguer trois types d'actions dans cette région : le braconnage traditionnel, le banditisme et puis ces groupes armés terroristes

Là, manifestement,...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !