SONDAGE - Rachida Dati a fait un bon dans les sondages, derrière Anne Hidalgo mais devant Benjamin Griveaux dans la course à la mairie de Paris. Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop décrypte cette dynamique dont pâtit le candidat LaREM. "Benjamin Griveaux est pris en étau entre le bloc de gauche et le bloc de droite."
Hidalgo et Dati en hausse à Paris : "C'est le retour du bloc de droite et du bloc de gauche"

LCI - Hidalgo creuse l’écart, Dati fait une percée, Griveaux patine… comment analysez vous le résultat de ce sondage ?

Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'IFOP - Il faut être prudent, nous sommes à 2 mois du vote. La campagne commence à peine. Mais c’est vrai qu’on voit une dynamique en faveur d’Hidalgo. Elle a fait bouger les lignes et progresse de 2,5 points par rapport à une enquête ifop de décembre. Elle arrive à mieux rassembler à gauche. Elle capte 47%  des électeurs de Mélenchon en 2017 et 3 électeurs de Macron sur 10. Elle fait revenir des électeurs de gauche qui étaient tentés par Griveaux.

Rachida Dati capte, elle-aussi, une dynamique. Elle était à 14% dans un sondage Ifop fiducial du JDD et Sud Radio en septembre. Elle parvient à rassembler  les électeurs de droite mieux que par le passé. C’est le retour du bloc de droite et du bloc de gauche. Et Benjamin Griveaux est pris en étau entre le bloc de gauche et le bloc de droite. Pour Rachida (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !