Tenantes du titre, les Françaises ont été éliminées vendredi du Mondial de Kumamoto après leur défaite contre le Danemark (18-20). Elles devront se « remobiliser » si elles veulent décrocher l'or olympique en août.
Handball : « une fessée » pour les Bleues, à huit mois des Jeux de TokyoAFP

Olivier Krumbholz l’avait annoncé avant la compétition, le plus dur serait de sortir de ce groupe B terriblement relevé, « une poule d’enfer ». Mais le sélectionneur de l’équipe de France de handball n’imaginait peut-être pas que ces craintes seraient prophétiques après la défaite contre le Danemark (18-20), vendredi 6 décembre, en phase préliminaire du Mondial de Kumamoto (30 novembre-15 décembre), au Japon. Un revers qui prive les Françaises, double championnes du monde et d’Europe en titre, de qualification pour le tour principal de la compétition, elles qui n’avaient plus quitté les podiums internationaux depuis l’argent olympique à Rio en 2016. Un revers, surtout, synonyme d’avertissement à huit mois des JO de Tokyo.

« Aujourd’hui, l’atterrissage est très douloureux, a reconnu après-match Allison Pineau, la demi-centre expérimentée des Bleues. Il va falloir un peu de temps pour analyser et comprendre les choses. » Quelques enseignements sont pourtant évidents. Face à une équipe danoise qui n’avait d’autre choix que de gagner pour poursuivre le mondial japonais et son rêve d’Olympe, les joueuses...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !