Il est reproché au premier d'afficher une sympathie de plus en plus manifeste pour les idées d'Eric Zemmour tandis que le second a tenu des propos critiques vis-à-vis d'Eric Ciotti. Les liens avec le Mouvement conservateur ont également été coupés. 
Guillaume Peltier et Gaël Perdriau démis de leurs fonctions de vice-présidents des Républicains

Christian Jacob a fait le ménage dans les instances du groupe LR. Le président des Républicains a profité du comité stratégique du mardi 7 décembre, qui réunit la direction du parti, pour annoncer qu'il démettait Guillaume Peltier et Gaël Perdriau de leurs fonctions de vice-présidents, a fait savoir l'entourage du président LR à France Télévisions.

Au lendemain de l'élection de Valérie Pécresse, Guillaume Peltier, député et conseiller départemental du Loir-et-Cher, avait tweeté : "Comment rester insensible au discours pour la France d'Éric Zemmour ?", déclenchant une levée de bouclier dans son parti.

"Ta parole n'engage en rien notre famille politique Les Républicains. Le discours d'Eric Zemmour est à mille lieux de nos valeurs. Les militants LR ont choisi sans appel: Valérie Pécresse est notre candidate et nous la ferons gagner", l'a recadré une autre vice-présidente de LR, Agnès Evren, dans un tweet lundi.

Exclusion du Mouvement conservateur (ex-Sens commun)

Quant à Gaël Perdriau, maire LR de Saint-Etienne, il avait annoncé avant le second tour du congrès, qu'il ne voterait pas pour Valérie Pécresse ni Éric Ciotti, estimant dans Le Progrès...