85% des réfugiés viennent de pays en voie de développement. La plupart du temps, ils fuient la violence. 
Guerres, violences, persécutions... En 2020, seulement "250 000 réfugiés ont pu rentrer chez eux", regrette l'ONU

82 millions de personnes ont été déplacées en 2020 sur la planète, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Jamais un tel exode n'avait été constaté. Seulement "250 000 réfugiés ont pu rentrer chez eux l'année dernière", a indiqué vendredi 18 juin sur franceinfo Céline Schmitt, la porte-parole de l'agence onusienne.

franceinfo : Qui sont ces déplacés ?

Céline Schmitt : On ne parle que de personnes qui ont été forcées de fuir la guerre, la violence, la persécution, les violations de droits de l'homme, des droits humains. Ce sont des personnes qui sont réfugiées, c'est-à-dire qui ont traversé une frontière et qui ont cherché une protection, la sécurité dans un autre pays, mais aussi des personnes qui sont déplacées à l'intérieur de leur propre pays, qui ont dû fuir leur village, leur région vers d'autres régions. Ce sont des personnes forcées de fuir à cause de la violence.

En abandonnant tout derrière eux ?

Tout à fait. En étant parfois obligées de fuir en l'espace de quelques heures. C'est ce qu'on vit tous les jours quand on entend les histoires des réfugiés, leurs témoignages. C'est une décision, un choix...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !