C'est la deuxième intrusion subie par le siège de la CFDT trois jours après celle organisée par la Coordination RATP-SNCF.
Grève contre la réforme des retraites : la CGT Energie revendique une intrusion au siège de la CFDT

Une nouvelle intrusion a eu lieu lundi 20 janvier au siège de la CFDT, menée par "une quinzaine de personnes encagoulées" qui ont coupé l'électricité pendant "quelques minutes", a annoncé à l'AFP la confédération. Cette action a été revendiquée par des syndicats CGT Energie d'Ile-de-France.

Elle est le fait d'une dizaine de syndicats du département (Paris, 91, 93, 94, 95, 77, 78, Ouest IDF et Bagneux), a précisé à l'AFP Cathy Fléchard de la CGT Energie Paris, trois jours après une première intrusion revendiquée par la Coordination RATP-SNCF, opposée à la réforme des retraites. Lundi matin, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a annoncé qu'il allait porter plainte pour cette première intrusion.

"Une nouvelle attaque inacceptable"

Vendredi 17 janvier, une dizaine d'individus s'étaient "introduits violemment dans les locaux de la confédération" selon le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger. Trois jours plus tard, ce sont "une quizaine d'individus cagoulés" qui se sont introduits "dans le bâtiment dans le but de couper l'électricité générale", annonce le syndicat dans un communiqué de presse. "Cette nouvelle attaque (...)...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !