La télévision traditionnelle n'a jamais été aussi populaire. Mais avec la crise liée au coronavirus, les chaînes affrontent la raréfaction de programmes frais, alors que les recettes publicitaires s'évaporent.
Grand chambardement dans les grilles télé à l’heure du confinement

Avec le confinement généralisé, la télévision de papa connaît un regain d’intérêt sans précédent. « On la disait vieillissante face aux plates-formes et au replay. [Elle] a regagné ses lettres de noblesse », explique Takis Candilis, le directeur général chargé des programmes de France Télévisions. Ces quinze derniers jours, les Français l’ont regardée en moyenne 5 heures et 10 minutes chaque jour, contre 4 heures le reste de l’année, selon les données de Médiamétrie, compilées par M6. Par comparaison, les plates-formes de vidéo à la demande comme Netflix restent des naines, dont l’audience ne représente que 13 minutes de programmes regardés chaque jour par les Français.

Paradoxalement, ce rebond intervient alors que les chaînes courent après les programmes frais, qui se raréfient avec l’arrêt des tournages, ce qui les contraint à bouleverser leurs grilles de programmes. Plutôt que de procéder par touches, France Télévisions, qui a été privé d’Eurovision ou de Sidaction, a opté pour un grand chambardement sur ses antennes. « Nous avons renforcé l’offre culturelle, en programmant par exemple du théâtre sur...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !