A 85 ans, l'inoubliable interprète de "Alouette, alouette" n'a toujours pas l'intention de raccrocher..
Gilles Dreu : "J'ai perdu trois enfants"

Pour fêter ses 60 ans de carrière, Gilles Dreu a convié tous ses copains chanteurs –  Serge Lama, Marcel Amont, ou encore Gérard Lenorman, etc. – à enregistrer avec lui une série de duos pleins de nostalgie. Une belle aventure pour un album émouvant intitulé Le comptoir des amis (Vmusic). Rencontre avec un « survivant » que l'amour a sauvé du naufrage.

France Dimanche : Vous fêtez vos 60 ans de carrière et pourtant rien ne vous prédisposait à devenir chanteur…

Gilles Dreu : C'est vrai, je me destinais à être prof de sport ! Mais j'admirais Brassens et je me suis mis à la guitare pour animer les troisièmes mi-temps avec des chansons paillardes ! En novembre 1959, à la suite d'un pari avec des potes, je me suis présenté au Tire-Bouchon, un cabaret à Montmartre. La seule chanson que je connaissais par cœur était Quand on n'a que l'amour de Jacques Brel… Alors Valbert, le maître des lieux, m'a proposé de venir chanter trois chansons dès le lendemain. C'était parti !

FD : Quand est arrivé le succès ?

GD : Ça a pris pas mal de temps. En 1963, j'étais une vedette de cabaret où je croisais Mouloudji et Francis Blanche....

Lire la suite sur Francedimanche.fr

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !