La fondation laïque reconnue d'utilité publique, créée en 2016 après les attentats de 2015, oeuvre à développer des projets culturels, éducatifs et sociaux.
Ghaleb Bencheikh réélu président de la Fondation de l'Islam de France

Ghaleb Bencheikh repart pour un tour. Le président de la Fondation de l'Islam de France (FIF) a été réélu, jeudi 10 juin, pour un mandat de quatre ans pendant lequel il aura pour tâche de trouver de nouveaux financements pour cet organisme à vocation culturelle. "Je me réjouis pour l'institution", s'est enthousiasmé le t héologien réformateur et physicien franco-algérien à l'issue du vote, avant de souligner que les principaux chantiers "titanesques" en cours "vont se poursuivre et s'intensifier".

La FIF n'est pas un organisme cultuel mais une fondation laïque reconnue d'utilité publique, et oeuvre à développer des projets culturels, éducatifs et sociaux. Elle avait été mise sur pied à l'été 2016 après les attentats de 2015 par Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'Intérieur. Elle a d'abord été confiée à Jean-Pierre Chevènement, puis Ghaleb Bencheikh avait été élu à sa tête en 2018.

Macron a promis 10 millions d'euros pour la FIF

L'élection, initialement prévue en mars, avait été reportée à deux reprises en raison de tiraillements au sein de l'exécutif, dont trois représentants de l'Etat figurent au conseil d'administration.Lors de son rel="nofollow">

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !