Pour le porte-parole du gouvernement, le nouveau ministre de l'Intérieur "a la confiance du président de la République et du Premier ministre".
Gérald Darmanin visé par une plainte pour viol : "On sacralise la présomption d'innocence", souligne Gabriel Attal

"On respecte, et surtout, on sacralise la présomption d'innocence dans notre pays", a déclaré samedi 11 juillet, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à propos du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, visé par une plainte pour viol. Une déclaration à la fin du premier séminaire du nouveau gouvernement de Jean Castex et au lendemain de manifestations qui ont rassemblé plusieurs milliers de personnes, à Paris et dans plusieurs villes de France, pour protester notamment contre la nomination du nouveau locataire de la Place Beauvau, à l’appel du collectif féministe NousToutes.

Pourquoi la nomination de Gérald Darmanin à l'Intérieur est très critiquée

Le nouveau ministre de l'Intérieur reste visé par une une plainte pour viol, harcélement sexuel et abus de confiance. "Les Français sont attachés à ce principe [la présomption d'innocence] qui est un principe constitutionnel, a affirmé Gabriel Attal. "Et donc, parce qu'on le sacralise, on ne peut pas considérer qu'il y aurait des citoyens, en raison des fonctions qu'ils occupent, qui ne pourraient pas en bénéficier", a-t-il poursuivi.

Gérald Darmanin est accusé par Sophie Patterson-Spatz de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !