Le Kennedy Center à Washington expose des portraits peints par George W. Bush d'anciens combattants des guerres que l'ex-président a lui-même déclenchées.

Le lourd tribut payé par des soldats américains à la guerre est mis en lumière dans une série de portraits exposés à Washington, et réalisés par celui-là même qui les a envoyés au combat, l'ancien président George W. Bush.

Les blessures sont clairement visibles sur certaines peintures, présentées au Kennedy Center jusqu'à mi-novembre, montrant parfois des prothèses remplaçant un bras ou une jambe perdue. D'autres hommes semblent en apparence indemnes, malgré les affrontements endurés.

Une randonnée à vélo avec George Bush

Le sous-officier Brian Flom a été blessé au visage et à la gorge après un tir de roquette en Irak en 2007, mais "c'était la partie facile", dit-il à l'AFP devant un tableau le représentant aux côtés d'autres membres de l'armée. Il a fait partie des personnes sélectionnées pour une randonnée à vélo avec George W. Bush en 2015, et, depuis, il l'a rencontré de "nombreuses fois", y compris lors d'un dîner chez l'ancien président. Puis ce dernier a "un jour décidé de peindre des personnes avec lesquelles il avait établi un lien, et me voilà. C'est un grand honneur", estime le sous-officier.

Le 43e président des Etats-Unis...

Vidéo : Le récap de l'actualité du jour... vu de Twitter !