L'ancien dictateur gambien, forcé à l'exil début 2017 après sa défaite à la présidentielle, s'est fait entendre à Banjul le 9 janvier 2020 en réclamant le respect de ce qu'il considère comme ses droits, et notamment celui de rentrer.
Gambie : l'ex-dictateur en exil Yahya Jammeh veut rentrer au pays

Les desiderata de Yahya Jammeh, exilé en Guinée équatoriale, sont apparus sur les réseaux sociaux début janvier 2020. Sa conversation avec un responsable de son parti y a été diffusée. "Je ne veux aucune violence, je ne veux pas qu'on touche ou détruise quoi que ce soit", dit l'enregistrement. L'identité de celui ou celle qui l'a postée n'a pas été rendue publique. Mais l'authenticité n'en est contestée par personne. L'ancien président despotique, battu à la présidentielle de décembre 2016, exhorte aujourd'hui ses partisans à réclamer des autorités le respect des engagements pris par les organisations africaines et l'ONU au moment de son départ contraint de Gambie.

#Gambia: Exiled former President Yahya #Jammeh's New Year Message from Equatorial Guinea to his APRC party militants! He supported their plan peaceful demo to demand the current government to respect and implement the UN-AU-ECOWAS-Gambia Govt Agreement about his faith & return pic.twitter.com/VM8Ixfvarj

— Alhagie Jobe ® (@freejobe39) January 11, 2020

Officier arrivé à la tête de la Gambie par un coup d'Etat en 1994, Yahya Jammeh a dirigé pendant 22 ans un régime de féroce répression....

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !