"J'ai déjà été humiliée au Japon où j'ai été accusée de fuir la justice alors que c'est absolument faux !", assure Carole Ghosn dans un long entretien au "Parisien". 
Fuite de Carlos Ghosn : sa femme affirme qu'elle n'était "au courant de rien"

La femme de Carlos Ghosn a affirmé qu'elle n'était initialement pas au courant de la fuite de son mari dans un entretien mardi 7 janvier au Parisien, à la veille d'une conférence de presse très attendue du magnat déchu de l'automobile au Liban.

Visée plus tôt mardi par un mandat d'arrêt du parquet de Tokyo pour faux témoignage, Carole Ghosn a assuré au quotidien français qu'"il s'agit d'une vengeance des procureurs japonais" après la fuite de son mari du Japon dans la nuit du 29 au 30 décembre.

"Ils l'ont annoncé juste avant la conférence, espérant mettre la pression sur mon mari et me punir une fois de plus. Je trouve ça petit de la part d'une prétendue grande démocratie. J'ai déjà été humiliée au Japon où j'ai été accusée de fuir la justice alorsque c'est absolument faux !", s'indigne-t-elle.

"Partir était le seul choix possible"

Le Franco-Libano-Brésilien de 65 ans est soupçonné de s'être enfui en prenant un jet privé en compagnie de deux complices présumés et d'avoir évité les contrôles en étant caché dans un caisson de matériel audio, avant d'arriver au Liban dont il détient la nationalité, via la Turquie.

Carole Ghosn a assuré...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !