Le syndicat de police renonce à manifester devant une fresque en hommage à Adama Traoré et George Floyd. Les proches d'Adama Traoré ont appelé à se réunir, eux aussi, devant cette fresque.
Fresques contre les violences policières en Seine-Saint-Denis : “Plus on va tolérer ce genre de choses, plus on va attiser la haine envers les policiers”, prévient le syndicat Alliance

Le syndicat de police Alliance a renoncé à manifester à Stains lundi 22 juin (Seine-Saint-Denis) devant une fresque "contre le racisme et les violences policières", représentant les visages d'Adama Traoré et George Floyd. Ce renoncement est dû au fait que les proches d'Adama Traoré ont appelé à une contre-manifestation devant cette même fresque.

A la place, les policiers manifestent lundi 22 juin devant la préfecture à Bobigny et doivent être reçus par le préfet. Ils dénoncent l'amalgame fait selon eux entre racisme, violences et police. "On vient encore stigmatiser une profession, la profession de policier, c'est attiser la haine envers les policiers", a dénoncé sur franceinfo Grégory Goupil, secrétaire du syndicat Alliance pour la Seine-Saint-Denis. "Plus on va tolérer ce genre de choses, plus on va attiser la haine envers les policiers", estime-t-il.

franceinfo : Vous deviez à l'origine aller manifester à Stains. Vous êtes finalement à Bobigny. Pourquoi avoir changé d'avis?

Grégory Goupil : On est des policiers et on respecte les lois républicaines. On n'est pas là pour troubler l'ordre public. Il ne nous paraissait pas forcément judicieux de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !