Quatre ans de prison avec mandat de dépôt et 10 ans d'inéligibilité ont été requis mercredi contre Patrick Balkany dans le volet «fraude fiscale» de leur procès à Paris.

 

Un «acharnement à frauder» : l'accusation a requis mercredi quatre ans de prison avec mandat de dépôt contre le maire LR de Levallois-Perret Patrick Balkany, quatre ans dont deux ferme contre son épouse et première adjointe Isabelle, et 10 ans d'inéligibilité contre tous les deux, dans le volet «fraude fiscale» de leur procès à Paris. Le Parquet national financier (PNF) a également demandé à l'encontre des édiles dix ans d'interdiction de gérer des sociétés. Dans ce dossier, les Balkany sont poursuivis pour avoir omis de payer l'impôt sur la fortune et sous-évalué leurs revenus entre 2009 et 2014, le fisc estimant à 4 millions d'euros le total dû.

Publicité
Publicité

A lire aussi :Confronté à ses monceaux d'argent liquide, Balkany brandit son héritage familial

Le principal volet de leur procès, pour blanchiment et corruption, débutera lundi jusqu'au 20 juin et fera l'objet d'un réquisitoire distinct du PNF. «Vous êtes un grand fraudeur fiscal Monsieur, de tels comportements notamment quand ils viennent d'élus ne sont pas tolérables», a lancé l'un des deux procureurs du PNF à l'audience, Arnaud de Laguiche. Dénonçant un «acharnement à frauder», le procureur a estimé que «la mise à l'écart d'un individu est parfois nécessaire au vivre-ensemble», sous le regard fixe de...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :