À l'occasion de l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015, l'ex-président de la république raconte pour la première fois, heure par heure, le cauchemar qu'il a vécu.
François Hollande : Sa nuit en enfer !

En cette soirée du 13 novembre 2015, François Hollande a pris place dans la tribune présidentielle du Stade de France à Saint-Denis pour assister au match de football opposant les Bleus à l'équipe nationale allemande. Son fils Thomas, féru de ballon rond tout comme lui, est aussi présent dans les gradins. Après un quart d'heure de jeu, à  21 h 17 très précisément, le président entend une détonation sourde.

Stade de France

Étonné, il pense alors, comme bon nombre de spectateurs qui assistent à cette rencontre amicale, qu'il s'agit d'un gros pétard ou d'une bombe agricole. Mais une deuxième explosion secoue le stade quatre minutes plus tard. Pour le chef de l'État, ça ne fait plus aucun doute : « C'est clair pour moi. Il se passe quelque chose de grave », se souvient François Hollande dans Le Parisien Week-end au cours d'une longue interview où il se livre sur ce cauchemar qu'il a vécu de l'intérieur.

Terrasses

Ce sont les deux premiers attentats suicides du funeste 13 novembre à Saint-Denis et Paris. Quelques minutes après, on lui confirme ce qu'il présageait. Alors que des kamikazes se sont fait exploser aux abords du stade, un...

Lire la suite sur Francedimanche.fr

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >