VOLLEY - Une poignée de supporters serbes ont perturbé l'hommage à Jacques Chirac rendu vendredi soir à Paris avant la demi-finale de l'Euro de Volley. "Il nous a bombardés" ont ciré quelques personnes dans le public en allusion aux bombardements de l'Otan en 1999 pour mettre fin à la guerre du Kosovo.
France-Serbie : la minute de silence en hommage à Jacques Chirac perturbée

Le silence s'est emparé de l'enceinte de l'Accor-Arena de Paris Bercy vendredi soir. Sur un écran géant la photo de Jacques Chirac. Avant la demi finale de l'Euro de volley opposant la France à la Serbie le public était invité à respecter une minute de silence en hommage au président français décédé jeudi. 

Mais dans les travées, soudain, des cris retentissent. Une poignée de supporteurs serbes, installés en haut des tribunes, lancent des slogans hostiles au président français, l'un d'eux criant "il nous a bombardés" avant que  d'autres scandent "terroriste, terroriste".  Ces cris faisaient référence à l'intervention de l'Otan en 1999. Une intervention militaire avec la participation de la France alors que Jacques Chirac était président de la République.   Celle ci visait à  mettre fin à la guerre du Kosovo entre les indépendantistes albanais et  l'armée serbe. Cette dernière avait évacué la (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !