INTERVIEW - Dimanche 9 août, huit personnes -a priori six Français et deux Nigériens- ont été tuées au sud-ouest du Niger. Pour Frédéric Encel, géopolitologue et professeur à Sciences Po, invité sur LCI, il s'agit probablement d'une attaque djihadiste. En cause : une région en proie à l'islamisme radical.
Français tués au Niger : "Le Sahel est la nouvelle porte d'entrée de l'islamisme radical"

Huit personnes -a priori six Français et deux Nigériens- ont été tuées ce dimanche 9 août 2020 par des hommes armés à une centaine de kilomètres de Niamey, la capitale du Niger. Même si pour le moment l’attaque n’a pas été revendiquée, pour Frédéric Encel, géopolitologue et professeur à Sciences Po Paris, il s'agit d'une attaque terroriste.  La région du Sahel, à laquelle appartient le Niger, est "en proie à l’islamisme radical" depuis maintenant une dizaine d’années, rappelle sur LCI Frédéric Encel. "C'est d'autant plus vrai que la nébuleuse a finalement échoué au Moyen-Orient avec l'écrasement de Daech." Pour le géopolitologue, les défaites de Daech au Moyen-Orient ont en effet transformé le Sahel comme la "nouvelle porte d’entrée" des groupes djihadistes et de leur idéologie radicale.

La tactique des groupes djihadistes présents sur place est "bien pensée", estime le chercheur (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !