TERRORISME - Invité de LCI lundi 10 août, le général Trinquand a conjuré les ressortissants français, "cibles prioritaires des djihadistes", de ne se déplacer sous aucun prétexte au Niger. "On ne fait pas de tourisme au Niger", a-t-il affirmé.
Français tués au Niger : "La première chose, c'est de ne pas offrir de cibles aux djihadistes"

Invité de LCI, lundi 10 août, le général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU, a rappelé, au lendemain de l'attaque terroriste qui a causé la mort de huit personnes dont six Français, combien le Niger était une zone dangereuse, à éviter par tous les moyens. Terrain d'action des djihadistes, le Niger est en effet répertorié par le quai d'Orsay en "zone rouge". 

Si les informations sur cette attaque meurtrière étaient encore très incomplètes lundi matin, tout comme les connaissances sur les raisons qui ont amené le groupe à s'aventurer près de Kouré, connu pour être le dernier sanctuaire de girafes, le général Trinquand, lui, s'est montré plus direct dans son analyse : "On ne fait pas de tourisme au Niger, je suis désolé", a-t-il dit à plusieurs reprises.  "Ne pas offrir des cibles aux djihadistes" Le militaire tenait à défendre l'action de la force Barkhane (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !