La LFP a entériné mercredi la disparition de la compétition dès la saison prochaine. Une Coupe mal-aimée, qui n'est jamais parvenue à trouver sa place.
Football : requiem pour une Coupe de la LigueAFP

La « coupe en bois » n’est plus. Et la formule de Jean-Michel Aulas, au lendemain de l’élimination de son Olympique lyonnais en quart de finale, l’an passé, semble une parfaite épitaphe à la Coupe de la Ligue. « C’est quand même une coupe en bois ! Elle gêne tous les clubs et le public n’y adhère pas du tout. » Devant l’impossibilité de trouver un diffuseur l’an prochain, la Ligue de football professionnel (LFP) a sonné le glas, mercredi 18 septembre, de sa compétition, qui disparaîtra dès la saison prochaine.

« Petite finale, petite coupe, petite joie. » Ainsi commençait le compte rendu de la première finale de cette compétition dans nos colonnes, en 1995. Vingt-cinq ans plus tard et alors que le couvercle se referme sur cette Coupe mal née, imaginée en 1994 par Noël Le Graët, alors président de la LFP (il dirige aujourd’hui la Fédération française de football), la description n’a pas pris une ride.

Incapable de s’imposer dans le cœur des Français ou le calendrier et décriée par les clubs, la Coupe de la Ligue n’a jamais trouvé sa place. Et même les joueurs évitent de s’enflammer. « On ne va...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !