Le premier ministre, Jean Castex, a annoncé, mercredi 15 juillet, que les créations de postes d'agents d'Etat ne devraient désormais se faire que dans les départements et non à Paris. Un véritable revirement par rapport à la première partie du quinquennat.
Fonctionnaires : la déconcentration se poursuit

« Tout ne peut pas être décidé si souvent à Paris », avait expliqué Emmanuel Macron dans son allocution aux Français du 14 juin, en plaidant pour une nouvelle répartition des compétences entre l’Etat et les collectivités au sortir de la crise sanitaire. Cette volonté de déconcentration a trouvé un écho, mercredi 15 juillet, lors de la déclaration de politique générale de Jean Castex. « Toutes les créations d’emplois qui seront autorisées par le PLF [projet de loi de finances] 2021 seront affectées, sauf exception justifiée, dans les services départementaux de l’Etat et aucune dans les administrations centrales. C’est une révolution », a annoncé le premier ministre devant les députés.

« Affecter des agents de l’Etat au niveau de nos départements, et non plus dans les administrations centrales à Paris, c’est ça une action publique plus proche des Français dans tous les territoires », a salué dans un Tweet la nouvelle ministre de la transformation et de la fonction publique, Amélie de Montchalin. « Nous sommes dans une France différente, avec des priorités différentes », indique son entourage, sans donner plus...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !