Dans la foulée de l'appel du président Emmanuel Macron pour mobiliser de nouveaux capitaux privés en faveur des start-up, plusieurs investisseurs ont annoncé le lancement de fonds.

Le 17 septembre, le président de la République, Emmanuel Macron, appelait les investisseurs français à la mobilisation pour soutenir le financement des start-up françaises les plus matures. Deux semaines plus tard, son appel commence à trouver un écho. Mardi 1er octobre, le fonds InfraVia – spécialisé, jusque-là, dans les infrastructures (transports, énergie, télécommunications…) – a annoncé le lancement d’un nouveau véhicule, qu’il veut doter de 300 millions d’euros, dévolu aux jeunes pousses européennes – françaises et allemandes, en particulier.

Pour Vincent Levita, le fondateur d’InfraVia, il s’agit plutôt d’un hasard de calendrier, puisqu’il travaille sur ce projet depuis janvier. « Mais peut-être les grands esprits se rencontrent-ils », dit-il en plaisantant, tout en souscrivant au diagnostic présidentiel : les start-up françaises les plus développées peinent à trouver les financements dans l’Hexagone, quand il s’agit de lever des dizaines, voire des centaines de millions d’euros.

M. Levita fait aussi le constat que les secteurs dans lesquels InfraVia investit, de la santé aux transports, sont de...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !